Réflexions

La tentative de suicide chez les adolescents.


Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les adolescents.

Durant ma formation d’éducatrice spécialisée, j’ai travaillé près d’un an dans un service de pédiatrie et j’ai constaté un nombre très important d'hospitalisation pour cause de tentative de suicide, j’ai été saisie par la détresse de ces adolescents parfois très jeunes.
J’ai réalisé mon mémoire sur ce sujet en abordant différents concepts, tels que la construction de l’adolescent, la souffrance, le passage à l’acte, l’estime de soi, la prise en charge la relation éducative, la parole, l’écoute…

Je vous propose ici quelques réflexions tirées de mon mémoire.

« L’adolescence est souvent perçue par les adultes comme une période dite de « crise »dans laquelle leur « enfant devient grand » ; elle est souvent mise en cause par ces derniers dans des attitudes nouvelles de la part de leur enfant, sentiment d’incompréhension, élan de colère répétitif, attitude déviante, passage à l’acte. Leur difficulté consiste à trouver la « bonne attitude » pour le soutenir, le comprendre et le guider.
C’est une période charnière avec son lot de bouleversement, physiologique, physique et mental, de recherche d’attitude et de statut. C’est une période de remaniement des structures psychiques lors de laquelle la perte, le manque et/ou la quête d’estime de soi sont des enjeux importants. Dans un mouvement d’affirmation de soi, d’individuation qui se traduit par une crise d’identité, les adolescents pour prendre conscience d’eux-mêmes, s’opposent à leurs parents, aux adultes et se mesurent aux interdits.
Pour l’adolescent, ces modifications brutales sont perçues comme une violence, qui échappe à leur contrôle. A la fois, fragiles et vulnérables car en pleine transformation, ils se retrouvent souvent face au vide, à l’inconnu, ce qui les amène parfois à poser des actes tels que des conduites à risques.

Aux côtés de ces adolescents en souffrance, l’éducateur doit parvenir à intervenir auprès d’eux. La souffrance adolescente s’exprime difficilement par la parole; l’agir prend la place ce qui déconcerte l’entourage qui ne comprend pas cette logique accessible au seul intéressé et à ses pairs.
L’éducateur doit accompagner l’adolescent sur le chemin des mots pour le guider vers la sphère sociale, culturelle, la parole, c’est-à-dire vers ce qui le révélera à lui-même, au prix d’un passage de l’agir au penser et au dire.
Cependant, l’éducateur n’aide pas « directement » l’adolescent ; il l’accompagne, l’incite à s’aider lui-même. Un proverbe dit « Aide toi et le ciel t’aidera », cela pourrait illustrer notre mode d’intervention.
Le but est d’amener l’adolescent à prendre conscience qu’il s’est enfermé dans un cercle vicieux où ses actes auto agressifs répétés ne sont pas adaptés à ses besoins. Il faut donc l’amener à y réfléchir afin d’y remédier et tendre vers une conduite plus adaptée. »

 

Quelques citations...

«  Le cœur du travail éducatif, c’est la rencontre avec un autre humain en souffrance. » Joseph Rouzel

«  Accompagner quelqu’un c’est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C’est être à côté. » Joseph Templier

«  Jamais à l'école, on ne devrait jouer à stimuler la motivation du travail des enfants par l'imitation d'autrui, ni par la rivalité.... L'être humain n'est pas un objet à conformer au désir d'autrui, il est un sujet à informer de la valeur de son être au monde et de son rôle irremplaçable d'esprit pensant, selon ses expériences et ses jugements propres, toujours différents des autres. » Françoise Dolto

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. » Antoine de Saint-Exupéry

 

citations